Durant trente ans, j’ai subi le joug de mon corps qui me hurlait une vérité aussi inaudible qu’incompréhensible. La naissance de mon premier enfant me rendit définitivement prisonnière de névralgies pudendales réputées incurables jusqu’à la rencontre d’un chirurgien qui, au lieu de m’opérer, me proposa un traitement de la douleur par hypnose. Cette thérapie m’a aidée à écouter mon corps, découvrir ma vérité intérieure et guérir, tout simplement.

Je pratique aujourd’hui l’hypnose PTR pour apaiser la douleur corporelle. Bien naturellement, la douleur du périnée (vaginisme et névralgie pudendale), mais aussi d’autres souffrances physiques, comme la fibromyalgie, la migraine, et la douleur de dos.

Après un long parcours de guérison et d’édification personnelle, notamment dans le domaine de la psychologie, j’ai eu la chance d’être acceptée par Gérald Brassine à l’Institut Milton Erickson de Belgique. La méthode que Gérald a développée permet à chaque être de (re)prendre contact avec lui-même, à son propre rythme, pour devenir lui-même, métamorphosé.

 

Pourquoi la PTR est-elle idéale pour la prise en charge de la douleur périnéale, pudendale ?

 

Parce qu’une relation extrêmement empathique et égalitaire est nécessaire et directement bénéfique en cas de parcours médical du « combattant ». Une névralgie pudendale est envisagée, diagnostiquée après un très long parcours médical, voire un carrousel hospitalier avec, en prime, des dizaines de vécus traumatisants au niveau des examens qui touchent le coeur de l’intimité de la personne.

Au cours de l’atelier, je partagerai avec vous la manière dont j’accueille la personne et dont je contourne la douLeur pour au contraire recréer et amplifier un état de douCeur, de confort intérieur.

Si la douleur physique est pénible à vivre, elle devient mortifiante lorsqu’elle est honteuse…Une douleur invisible et honteuse, c’est une souffrance muette et donc sourde… Pour cette raison, j’ai mis en place différents indicateurs qui me permettent, sans trop questionner la personne sur son parcours (très douloureux) d’évaluer son état de souffrance et de dissociation.

Je vous raconterai plusieurs histoires de séances et de prises de conscience. Bref, je partagerai avec vous mes constats, mes trucs et astuces, ce qui a chaque fois bien marché, ce qui a bloqué aussi et que j’ai transformé pour ne jamais aller trop vite sur la douleur elle-même. Explorer ce qu’on a dans le derrière, prendre le temps d’analyser ce qui se passe, c’est déjà se réapproprier son corps, qui l’on est et qui on est déjà en train de devenir.

 

Virginie Tyou

 

DuréeSessions / datesHorairePrixAdresseFormateurs
1/2 jour4 mars-2018de 9h30 à 12h30100 €
(à payer en totalité à l'inscription)
Centre de la Croix Rouge
Rue des Combattants 133
1310 La Hulpe
Belgique
Virginie Tyou
La totalité du montant est à verser lors de l’inscription sur le compte BE81 9731 4478 1224 de Institut Milton Erickson de Belgique.
Dès la réception du paiement, nous réserverons votre place.
Inscrivez-vous ici

Partager cette page