Hypnose et « grosse dépression »

Classé dans : La PTR en évolution | 0

imheb-hypnose-grosse-depressionEntre 2 séances je rallume mon téléphone.

J’ai un message vocal. Je l’écoute :

« Bonjour madame, en principe ma maman a rdv avec vous mardi. Elle est allée chez son psychologue hier qui conseille d’attendre un peu avant de faire de l’hypnose parce qu’elle est vraiment en grosse dépression. Si vous voulez vous pouvez me recontacter ce soir, mais de toute façon je vous sonne surtout pour annuler le rdv…. »

Je sens une pointe de colère monter en moi, puis je regarde mieux ce que j’avais noté à propos de cette dame et je lis qu’elle a, notamment, été abusée petite… et je suis encore plus en colère !

Ainsi donc il y a encore des psychologues (mais peut-être est-ce un psychiatre) qui pensent que l’hypnose est dangereuse en cas de lourde dépression… (et peut-être dangereuse tout court d’ailleurs).

Cela fait plusieurs années maintenant que j’exerce ce métier passionnant et que j’aide des personnes ayant de lourdes dépressions et particulièrement des personnes victimes d’abus sexuels. Je pratique l’Hypnose Conversationnelle Stratégique PTR que m’a enseignée Gérald Brassine qui a mis au point, il y a plus de quinze ans, une méthode particulièrement efficace en cas de gros traumas (parce que respectueuse, douce et protectrice) et je trouve terriblement triste que certains professionnels (*) (heureusement pas tous, je travaille régulièrement en collaboration avec psychologues et psychiatres) connaissent encore si peu et si mal la puissance de l’hypnose, particulièrement en cas de « grosses dépressions »…

Alors j’écris, pour que cela se sache…

(*) Si vous faites parties de ces professionnels mal informés je vous rencontrerais avec plaisir pour vous expliquer ce que je fais, comment je le fais et les résultats obtenus…

 

Bérangère Lhomme
https://berangerelhommehypnotherapeute.wordpress.com/

 

Partager cette page