Observation en direct de thérapeutes

Classé dans : Témoignages d'élèves | 0

Témoignage d’élèves : Observation en direct de thérapeutes

  • chez Sandra Depasse
  • chez Natalia Grinchyshyn

 

Brigitte Favoretto
22 juin 2018

Ayant repris mes consultations en hypnose depuis le mois de mars 2018, j’éprouvais le besoin de me rassurer sur ma pratique en consultation.

Je suis allée observer Sandra Depasse au travail durant trois consultations. Cela m’a permis de découvrir une autre manière de travailler que celles déjà observées précédemment. Cela m’aide à faire danser la théorie avec la pratique. Elle a revisité les règles de la PTR avec le speech de départ, et ensuite, en route pour le voyage vers les émotions emprisonnées, avec les entrainements hypnotiques, l’affect bridge, l’utilisation de TV, l’humour…

J’ai été impressionnée par l’aptitude de Sandra à se coller à la personne, à l’observer pour être au plus près de ce qu’elle vit. Petit à petit, même avec une personne résistante et sceptique du bienfait possible de changer la perception des évènements vécus, Sandra a pu la guider et l’aider à amener son inconscient à travailler différemment.

Je suis fréquemment envahie de doutes quant à ce que je fais avec les personnes en consultation et cette possibilité d’observer un thérapeute au travail me permet de me recentrer. Allez…au boulot et merci à Sandra et aux personnes qui ont accepté ma présence lors de leur consultation.

 

Anne-sophie Schevers
22 septembre 2018

Je souhaite remercier Sandra Depasse pour cette matinée d’observation enrichissante. Trois séances avec enfants et ado… et Sandra chez qui l’on perçoit toutes les qualités humaines et professionnelles : empathie, sens de l’écoute et de l’observation…

Elle crée un climat de sécurité et de bienveillance pour tous, patient, parents et moi comme élève, et tout ceci dans une simplicité extraordinaire. Cette observation me permet de réfléchir à ma pratique, mais aussi me rassure et me conforte dans l’idée que cet outil est réellement extraordinaire.

Encore Merci Sandra.

 

Maddalena Fanti
30 septembre 2018

Hier j’étais chez Natalia pour une session d’observation. Elle a reçu un jeune homme qui venait pour la première fois et un enfant qui a des problèmes à l’école pour se faire respecter de ses copains.

J’ai trouvé ça vraiment très très utile : observer comment elle gère la première rencontre avec un Client, sa façon d’adapter le modèle à la situation, comment elle met à l’aise la personne avec douceur et maîtrise. Très intéressant aussi de voir comment établir la relation avec un enfant.

MERCI Natalia ! et MERCI Gérald pour avoir conçu ce nouvel outil de formation PTR !

 

Charline Lees
16 octobre 2018

Pouvoir accompagner Natalia lors de ses entretiens a été une réelle opportunité pour moi. J’ai eu l’occasion de rencontrer Natalia alors que je n’avais pas encore commencé la formation en hypnose. Je connaissais déjà un peu le fonctionnement de la PTR mais avoir eu la possibilité de voir une professionnelle en action était très enrichissant.

J’ai accompagné Natalia environ une fois par semaine, entre les mois d’octobre 2017 et janvier 2018, avant le début de ma formation en hypnose. Je pense que le point fort de cet accompagnement en amont de la formation a été de faciliter la compréhension de ce qui était vu théoriquement lors des journées de formation. En effet, j’ai très facilement pu faire le lien entre ce qui était vu théoriquement et ce que j’avais pu observer pratiquement lors des entretiens avec Natalia. La théorie m’a également permis de comprendre des choses que j’avais pu observer avec Natalia, sans nécessairement savoir ce qui s’était passé sur le moment.

J’ai accompagné Natalia lors d’entretiens avec des réfugiés au sein d’un centre Croix-Rouge. Il s’agit d’un public bien spécifique avec des problématiques bien particulières (ex : trauma de guerre, trauma lors de la traversée vers l’Europe, etc.). D’autres particularités sont également à prendre en compte lors du travail avec des réfugiés, telles que les références culturelles, des valeurs différentes qui peuvent entrainer un choc culturel (pour le thérapeute et le bénéficiaire). L’obstacle de la langue peut également être présent. Il peut être dépassé grâce à la présence d’un interprète mais qui nécessite alors une certaine adaptation dans le travail thérapeutique, et particulière lorsque la PTR est utilisée.

Assister à ces entretiens m’a permis de réaliser les challenges que le travail avec ce genre de public peut engendrer. J’ai également eu l’occasion de poser toutes les questions qui me venaient en tête, ça m’a donc vraiment bien éclairée et donné envie de travailler avec les réfugiés, et surtout de pratiquer la PTR.

Je pense qu’avoir l’opportunité d’accompagner un professionnel lors de ces entretiens est extrêmement enrichissant car cela donne une approche du travail thérapeutique très intéressante. D’une part, cela permet d’intégrer et de comprendre beaucoup plus facilement la théorie vue lors de la formation. D’autre part, cela permet aussi de voir comment un autre professionnel travaille, comment il fait face à certaines situations et problématiques, etc.

 

En savoir plus sur l’observation en direct de thérapeutes certifiés IMHEB

 

Partager cette page